Décollage du site Internet

Le voilà enfin, notre nouvel outil de communication, et le nombre de messages interrogateurs, parfois impatients, reçus par notre webmaster me fait comprendre combien il était attendu. Ne cherchez pas plus loin un coupable à ce retard : c’est moi. J’ai mis trop de temps pour en fournir les éléments, je m’étais engagé sur une date irréaliste. Pour ma défense je plaide éloignement géographique et désir de faire le mieux possible. Je n’ai pas connu le site précèdent, je sais simplement qu’il avait été créé hors de toute concertation associative, et que son coût de fonctionnement était prohibitif. En fonction de ces deux données, j’approuve pleinement la décision de le clôturer prise par l’équipage précèdent.
Ce nouveau site est, peut-être, plus modeste que son ainé, je l’ignore. Il est beaucoup moins onéreux, je le sais. Il est perfectible, j’en suis certain, comme tout prototype à l’issu de son premier vol ; c’est maintenant à vous de nous faire part de vos suggestions pour en faire un outil répondant pleinement à vos attentes.
Je remercie monsieur Dugay, notre webmaster, pour la qualité de son travail et pour sa patience infinie devant mes longs silences.
Au nom de tout l’équipage d’Air Mémorial Creusois, je vous souhaite de longues navigations, avec une très bonne visibilité et dans le plus grand confort. Si turbulences il devait y avoir, elles ne sortiraient pas du cockpit, et nous vous garantissons un pilotage tout en souplesse.
Gérard Laumond, président Air Mémorial Creusois

Michel Bienvenu : exposition permanente

Courant mai, les sœurs de Michel Bienvenu, né en 1947 à Sainte Feyre, à proximité de Guéret, sont venues remettre à Air Mémorial Creusois des éléments ayant appartenu à leur frère, disparu en avril 1972 dans un accident d’automobile alors qu’il se rendait de la base d’Orange où il était pilote de chasse  à l’Aéro Club d’Uzès où il exerçait les fonctions de moniteur testeur. Deux semaines plus tard, à l’occasion d’une visite dans sa maison natale, nous avons reçu d’autres objets et souvenirs personnels, en particulier son carnet de vol militaire qui permettra de réécrire sa biographie, corrigée et complétée. Libre de droit, elle sera la première mise en ligne sur le site internet.  Air Mémorial Creusois remercie avec beaucoup de gratitude les trois sœurs de Michel pour leur confiance et leur donne l’assurance que la mémoire de leur frère ne « disparaitra pas des écrans radar ».  Une exposition permanente lui sera consacrée dès cet été dans la salle « Leaders »

Cérémonie du souvenir

Le 31 juillet 1944 un détachement allemand, en provenance de Clermont Ferrand, encercle Bellegarde en Marche et arrête les 6 gendarmes de la brigade présents sur les lieux. Tous sont envoyés en camp de concentration, trois seulement reviendront de l’enfer.

Le 26 avril 2015, en présence de Monsieur le Préfet de la Creuse, Madame la Sous-Préfète d’Aubusson et des plus hautes autorités de la gendarmerie départementale et régionale, une cérémonie du souvenir a permis de rappeler ce tragique évènement . L’inauguration d’une plaque apposée sur le bâtiment de l’ancienne gendarmerie a été suivie d’un dépôt de gerbes au Monument aux Morts.

Air Mémorial Creusois était associé de manière officielle à ces cérémonies. En matinée, de nombreuses personnes ont visité notre musée, beaucoup étant surprises par son existence et découvrant ainsi le passé aéronautique de la Creuse et de Bellegarde. L’après-midi, avant le début des cérémonies, notre local a aussi connu une belle affluence, mais force est de reconnaitre que les motivations de ces visiteurs-là n’étaient pas forcement d’ordre aéronautique mais plutôt d’ordre météorologique, puisqu’une escadrille de cumulonimbus avait choisi Bellegarde comme objectif.

Lors de la cérémonie au Monument aux Morts, la gerbe portant le ruban Air Mémorial Creusois n’a pas été appelée. Nous n’avons pas réussi à obtenir une explication fiable à cet oubli. Après dispersion de la foule et des autorités elle a été déposée par le président de notre association accompagné du chef de la brigade de Bellegarde qui a exprimé ses profonds regrets pour ce dysfonctionnement. Monsieur le Maire de Bellegarde nous a aussi fait part de sa consternation pour ce camouflet infligé à Air Mémorial Creusois qui s’était beaucoup investi dans la préparation au niveau local de cette journée. Nous remercions ces deux personnes pour leurs soutiens que nous savons sincères.